Daniel Arasse : histoire de peinture

Comprendre le monde de l’image par le prisme de la peinture « du passé »

Je continue avec la peinture, avec notre historien Daniel Arasse, qui explicite son intérêt historique pour la peinture de 1250 à 1920.

Une telle période se trouverait éloignée de nos conceptions modernes. Gardons à l’esprit que la construction de l’image est linéaire au temps. Notre société fabriquant d’image à ses échos dans un passé qui n’est pas si lointain.

La peinture (du XIIIème au XXème siècle) se fait sous le principe de l’imitation de la nature, l’aire de la représentation, avec une vérité de la représentation. La mise en forme du monde ne change pas fondamentalement du XVème siècle avec l’invention de la perspective, reprise par l’appareil photographique aujourd’hui. La peinture l’ayant délaissé pour poursuivre son chemin avec l’art abstrait.

La grande question, est la transformation de style sans changer l’idée principale : la perspective. La peinture est alors un prétexte, visuelle, pour observer le mouvement de la pensée humaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s