Jung et les archétypes

Les archétypes jungiens :

« L’archétype réside dans la tendance à nous représenter de tels motifs, représentation qui peut varier considérablement dans les détails, sans perdre son schème fondamental. » * l’homme et ses symboles C.G. Jung.

Il faut distinguer l’inconscient personnel, qui se relie à l’affect, à l’intimité d’une personne et à son histoire de vie, de l’inconscient collectif, qui est un « fondement psychique universel et de nature supra personnel présent en chacun de nous ». *

Les archétypes sont des images universelles virtuelles, des modèles hypothétiques qui nous viennent de l’inconscient collectif, via une sorte de résidu structurel d’expériences vécues par la lignée ancestrale, et non par l’individu lui-même.

Jung prend trois exemples, l’ombre, l’anima, le vieux sage.

Je me permets de les illustrer avec des personnages de fiction bien connu issu de la Saga Star Wars

L’archétype de l’ombre : le côté obscure de la force dont Dark Vador est le représentant typique. Submergé par ses émotions, il plonge du côté obscure, pour ne laisser émaner de lui, peur, destruction, violence, avec une redoutable efficacité.

L’archétype l’anima ; la mère : la reine des Naboo, qui est une mère en protection de son peuple puis de ses enfants (elle reste en retrait durant sa grossesse, puis accouche et nomme ses enfants, elle remplit son rôle de Mère dans sa dimension corporelle, de gestation avec un amour maternel inconditionnel.

Le vieux sage : maître Yoda : qui éclaire Luc et les autres personnages sur la voie de la Force. Il est en effet un référent, celui qui explique les règles du jeu métaphysique.

Ces images ne deviennent « vivantes » qu’en tombant en concordance avec le vécu personnel d’un individu. Il faut en effet qu’elles raisonnent en nous. Avant cela, elles exercent une sorte de fascination, en demeurant des entités impalpables et qui pourtant sont senties, tel des « esprits » (au sens spirituel et non intellectuel). Leurs actions, tant qu’elles ne sont pas incarnées, sont tours à tours salutaires ou destructrices.

Ces images sont un héritage, non seulement de nos parents, mais de manière plus lointaine de nos aïeuls, ceux à qui nous sommes liés par une culture commune au-delà d’un arbre généalogique. Ces images sont une totalité, une unité puissante et dangereuse. Elles ne peuvent être approchées en l’état pures : il faut qu’elles « descendent » au travers de la culture, de l’individu, puis de la réalité tangible.  

Et avec le Tarot ?

Jeu à destination du collectif, création anonyme mais collective ; il est empreint de l’inconscient collectif. Il est donc fourni d’archétypes. Ancré dans le monde physique mais référent à des idées abstraites, le tarot est un pont qui permet la descente de l’archétype.

Le tarot comporte des symboles qui peuvent être interprétés de façon multiple, plein de pressentiment et quasiment inépuisable, nous pouvons donc y engager un dialogue symbolique : vivre dans les images et à vivre l’image. Sa structure est généralement dans une dynamique d’aller d’un opposé à l’autre : clarté – obscurité ; perte et gain ; au fil du temps, tout ce qui existe évolue vers son contraire.

Coloré par la culture Judéo-chrétienne, manipulé par l’individu lui-même, les cartes se retrouvent incarnées dans la réalité matérielle de l’individu : l’accès à l’archétype est donc possible de façon optimale.

« Son commencement est presque toujours caractérisé par une impasse ou toute autre situation impossible ; son but est pour s’exprimer en termes généraux, une illumination ou une conscience supérieure grâce à laquelle la situation initiale se trouve surmontée à un niveau plus élevé.»*

Le Tarot est intéressant car il permet la manipulation, littéralement, de ces archétypes et l’ouverture vers un dialogue intérieur où l’inconscient collectif rencontre l’inconscient personnel, puis monte progressivement vers la conscience. Toutefois, la notion d’archétype peut se retrouver dans divers « objets », tel que l’astrologie ou bien le personnage de fiction.

Source :

*C. G. Jung : les racines de la conscience.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s